Édito

14 ans à peine...

- dimanche 11 mai 2014 -

14 ans déjà ou 14 ans à peine ? Voilà un sujet philosophique qui mériterait d'être débattu longuement !
C'est selon l'humeur du moment, nostalgie passagère et doutes se melent à l'énergie et l'envie de vouloir pérenniser cette aventure exceptionnelle. A la fois humaine et passionnée, notre démarche continue à s'inscrire dans le respect de l'énorme investissement des uns et des autres, mais également dans la défense de la musique noire américaine en faisant la promotion de la musique du diable.
Notre détermination ne faiblit pas, et notre association s'organise, murît et s'arme de nouvelles compétences. Pour cette édition, nous avons beaucoup réfléchi, discuté et échangé... parfois vivement ! Le climat environnant n'étant pas des plus favorables, et il faut redoubler d’imagination et d’abnégation afin de faire aboutir ce joyaux qu’est Vache de Blues. Mais les ingrédients seront au rendez-vous pour partager avec vous ce moment magique unique.

L’année passée, j’intitulais mon édito « thirteen… », en référence a la treizième manifestation, mais également en anticipant sur la programmation 2014… C’est en m’entretenant avec Big Pete au mois de novembre à la Cave de Villerupt, au cour d’une mémorable prestation, que je lui soumis cette idée de remettre en route un Lester Butler Tribute Band avec les musiciens de Thirteen, le dernier groupe de Lester Butler. Cette idée me démangeait depuis 2002, lorsque Big Pete, alors âgé de 24 ans, réalisa une tournée d’hommage en Europe avec les musiciens de Lester. C’est chose faite en 2014, et en exclusivité pour VDB avec un line-up d’anthologie pour un concert hypnotique et envoutant!
La programmation reste des plus éclectiques et chacun devrait y trouver son bonheur. Blues made in Italy le vendredi soir verra se succéder les Red Wagons originaires de Rome, pour du swing et jump endiablé, puis le palermitain Umberto Porcaro aura le privilège d’accompagner le légendaire Jerry Portnoy entre Chicago et Texas. C’est Mike Sponza avec l’European Blues Convention, avec en guest Matyas Pribojszki qui clôturera cette soirée d’ouverture.

L’énigmatique Little Victor vous fera revivre les grandes heures du début des studios chess en 1955, avant que la power new génération ne prenne le relais. Emmenés par la jeune Alegra Weng, Levent, Kenan et Erkan Ozdemirs n’auront qu’à bien se tenir. Soul, Funk, R&B , Alegra & the Ozdemirs vont vous épater ! Philippe Grancher, autre grand spécialiste des 12 mesures, maintiendra la tension à son maximum avec son impeccable blues de la Windy city. Dave Goodman et Steve Baker se feront une joie de clôturer en beauté cette superbe après-midi entre ballade, country et blues.
Tia et ses Patients Wolves auront l’honneur de démarrer cette soirée et faire monter la température avant que Big Pete ne vous hypnotise en vous faisant revire les concerts magnétiques de Lester avec Alex Schultze à la guitare, Mike Hightover à la basse et Johnny Morgan à la batterie. La divine Sandra Hall vous régalera avec son blues sirupeux d’Atlanta accompagné par les French Blues explosion de Mister Tchang avec Santos Puertas à l’harmonica !

Le dimanche verra les bénévoles es backline de VDB, les Wellies débuter les festivités. Le Rockabilly ne sera pas oublié avec les locaux Hips Quakers, qui fourniront une entrée en matière toute trouvée pour Loretta & the Bad King . Alessandra Cecalà & Mauro Ferrarese seront The Revérend & the Lady pour une envolée country et down home blues avant que l’hallucinant Francesco Più ne clôture cette après –midi.
Faire revenir le Louisianais Andy J Forrest était aussi un objectif et une promesse. La Spicy musique du bayou sera présente ce dimanche 6 juillet avec ses frottoirs, accordéon et harmos, Andy nous emmènera sur les rives du Mississippi. L’autre exclusivité de ce dimanche constituera le clou de cette 14ème édition. L’excellent guitariste Doug Deming et ses Jewel Tones accompagnés par un des plus brillants harmonicistes de la planète bleue Dennis Gruenling pour un one shoot exclusif, c’est à Vache de Blues et nulle part ailleurs !!!...Qu’on se le dise, cela fait 14 ans à peine…et on n’est pas prêt de lâcher l’affaire !


Oh, oh smokestack lightnin’…

Nicolas Vallone